2021, Objectif : accompagner l’Humain

2021, Objectif : accompagner l’Humain

Chaque nouvelle année amène de nouveaux défis pour les entreprises. Des nouveaux objectifs sont établis se nourrissant largement du bilan de l’année écoulée, c’est également l’occasion de rappeler les messages structurants pour l’organisation : la vision, les valeurs et les perspectives à long terme.

 

Il est essentiel d’éviter les faux départs et d’inclure chaque collaborateur dans cette perspective annuelle. Pour cela, les éléments clés doivent être clairement exprimés et représentés. 

 

En outre, une nouvelle année est également l’heure du bilan, des constats de ce qui a été réalisé l’année précédente et d’expliquer de quelle manière l’entreprise va pouvoir répondre aux enjeux ainsi constatés.

 

Suivant les objectifs mis en place et les résultats de l’année précédente, chaque année est particulière quant aux efforts à déployer pour engager ses collaborateurs et leur transmettre la vision de l’entreprise et ses motivations.

 

L’année 2021 est pour beaucoup une année qui démarre d’une manière particulière du fait des conditions dans lesquelles nous avons dû évoluer en 2020 et en ce début d’année.

 

Aujourd’hui, nous ne dressons pas ici un constat des nouvelles façons de travailler qui ont émergé en 2020 mais nous cherchons à vous transmettre quelques clés simples pour partir du bon pied et engager le plus possible vos collaborateurs autour des valeurs de votre entreprise, ses objectifs et sa vision.

 

Partager la culture d’entreprise 

 

L’éloignement physique et le climat anxiogène actuel distendent les liens entre les collaborateurs et peuvent parfois altérer leurs motivations. En effet, une baisse de moral impacte notre motivation et notre manière de percevoir un sens à ce que nous faisons. 

 

Il est donc essentiel de veiller à donner du sens, notamment en réunissant ses collaborateurs autour de valeurs explicites et clairement exposées. N’hésitez pas à rappeler ces valeurs qui constituent la culture de l’entreprise, de l’association ou de l’organisation sous votre responsabilité.

 

Si pour certains, les valeurs de l’entreprise restent fortes et claires, il n’en est pas de même pour tous et il est difficile d’identifier pour quels collaborateurs elles sont à renforcer.

 

Dans ce cadre, la formation joue un rôle essentiel. C’est elle qui pourra promulguer les valeurs de l’entreprise auprès de tous les collaborateurs, qu’ils soient anciens ou nouveaux, et leur montrer que malgré la situation et l’isolement ressenti, chaque personne constituant une organisation fait partie d’un tout uni par la poursuite de ces valeurs. De cette manière vous pourrez à nouveau créer un sentiment d’unicité et d’appartenance auprès de tous vos collaborateurs. 

 

En ce début d’année 2021, nous vous conseillons par exemple de créer ou de re-déployer des modules de formation incluant les valeurs de l’entreprise. Expliquez à vos collaborateurs ce que l’année à venir signifie pour l’entreprise et de quelle manière vous allez pouvoir atteindre vos objectifs en travaillant main dans la main. 

 

Garder le côté humain

 

Le travail à distance nous prive du contact physique et de tous les moments informels qui jalonnent notre journée de travail. Fini les pause-café, pause-déjeuner et autres moments de rassemblement comme les séminaires ou les afterworks.

 

Les règles strictes viennent altérer la dynamique de groupe et l’aisance qui peut se développer lors d’échanges informels. Les échanges entre collègues et collaborateurs sont bien plus froids, quasi exclusivement focus sur des points professionnels, factuels ou chiffrés. La communication non verbale est également quasi inexistante, ce qui peut mener à des quiproquos et des malentendus. 

 

L’ensemble de ces changements a un impact fort sur l’aspect fédérateur et prolifique du travail d’équipe, de la transmission de connaissances et de l’échange d’idées.

 

Nous vous conseillons donc de mettre en place des formations en soft skills traitant de sujet relationnel, avec des mises en situation, des scénarisations qui rappellent les relations humaines et leur fonctionnement : feedback, manager, relation clients. Vous pouvez faire cela en incluant des témoignages et en mettant en avant des réalisations personnelles et qui ont été faites en 2020. L’objectif est d’incarner, d’humaniser et de réchauffer l’atmosphère.

 

Il est essentiel de mobiliser chacun de vos apprenants. Vous pouvez le faire en testant leurs connaissances sur l’entreprise de manière ludique. Vous pouvez également leur demander leur avis pour ensuite imaginer un débrief en groupe. Faites tout de même attention à ce que ces tests ne ressemblent pas à un contrôle et gardent un aspect ludique permettant à votre apprenant de s’investir librement.

 

Exprimer clairement les objectifs et favoriser les échanges

 

Nous l’avons déjà évoqué, l’éloignement des collaborateurs diminue la fluidité des échanges. Un collaborateur isolé aura plus de difficultés à exprimer ses doutes, ses questionnements et ses appréhensions. Cela peut avoir un impact sur sa manière de travailler, sa motivation, son bien-être et in fine sa productivité. S’il perd le sens de ses actions, il les effectue avec plus de temps et moins de soin. 

 

Concernant cet aspect, il y a deux solutions à appliquer de manière combinée. 

 

En amont, veillez à clairement exprimer et détailler vos objectifs et les raisons pour lesquelles ils ont été mis en place. Il est en effet plus difficile pour vos collaborateurs de vous poser des questions dans la situation actuelle, donc la clarté et la précision sont des réponses clés dans ce contexte.

 

Par la suite, même si votre plan est suffisamment précis pour vous, il est conseillé de le mettre en forme sous un angle “module de formation”. Cela vous oblige à le structurer et à l’exprimer clairement auprès de vos collaborateurs. Dans la foulée de ce déploiement, veillez à rester disponible pour des temps d’échanges en 1 to 1 avec les collaborateurs qui le désirent. Lever les doutes au début de l’année est un gage de sérénité pour toute la suite.

 

Valorisez ce qui a été fait et poussez vos collaborateurs à aller plus loin

 

L’année 2020 a été difficile pour la plupart des entreprises et des collaborateurs qui y travaillent : baisse d’activité et de chiffre d’affaires, licenciements en perspectives dans certains groupes, situations personnelles compliquées, diminution des temps de feedback, bref, une multitude de facteurs qui fragilisent la confiance personnelle des collaborateurs, mise à rude épreuve.

 

Il est donc essentiel de commencer cette nouvelle année en valorisant le travail de chacun. 

Pour cela, vous pouvez par exemple faire une rétrospective 2020 avec les accomplissements de chaque équipe ou de chaque département au sein de l’entreprise.

 

Cela permettra de valoriser le travail de chaque collaborateur, individuellement ou en équipe, et de renforcer le sentiment d’appartenance au groupe et à l’entreprise. Vous pouvez également profiter de cette rétrospective pour présenter vos objectifs 2021 en deuxième partie de session.

 

Dans ce contexte, nous vous conseillons de renforcer la mise à disposition de modules de formation sur le feedback, l’entretien annuel ou la relation manager/managé. Il est indispensable dans ce contexte de permettre également aux collaborateurs de se former sur le feedback à son manager. Ils doivent être mis en confiance pour oser prendre la parole et exprimer les points cruciaux.

 

Bonne année 2021 !

 

L’année 2020 a été exceptionnelle au sens littéral. Les organisations ont été chamboulées, les collaborateurs éparpillés et les perspectives balayées en quelques semaines. Ce bouleversement sans précédent est venu déstabiliser la structure même de nos organisations et de nos rapports humains. Pour écrire la nouvelle page 2021, il est indispensable de renforcer les liens et de prêter une attention très spéciale au partage : partage des objectifs, partage des valeurs, partage de la vision, partage du feedback.

 

La formation, membre actif des ressources humaines, a un rôle central à jouer dans l’aide au partage. Elle doit accompagner dans les meilleures conditions l’ensemble des collaborateurs en partageant des situations vécues, constatées, théorisées pour constituer un socle de fonctionnement commun solide et durable. Elle doit également le faire en utilisant les bonnes modalités, adaptées aux conditions de travail et aux expériences d’apprentissage plébiscitées par les collaborateurs. Plus que jamais, l’engagement des collaborateurs en formation est un facteur clé pour la cohésion des équipes en 2021.

 

Alors, on se retrousse les manches et on attaque. Bonne année à tous !

 

N’hésitez pas à remplir notre formulaire de contact si vous souhaitez échanger avec l’équipe Kumullus !

 

Interview : Sandrine, Chargée de Communication chez Axens nous parle de l’accompagnement Kumullus

Interview : Sandrine, Chargée de Communication chez Axens nous parle de l’accompagnement Kumullus

Marie a été très pédagogue et très claire dans ces explications. Nous avons co-construit notre formation mais elle m’a laissée effectuer toutes les manipulations en m’accompagnant à chaque étape. Pour moi, c’est LA solution idéale pour prendre en main l’outil très rapidement.

 

Sandrine Almuneau, Chargée de Communication chez Axens

 

Il y a quelques semaines nous vous présentions le projet réalisé par Axens avec l’accompagnement de Kumullus.

Nous avons eu la chance de pouvoir interroger Sandrine Almuneau, Chargée de Communication chez Axens, qui a pris part au projet.

Lors de la mise en place d’une formation pour son usine, l’équipe Axens a pris en main la création et l’équipe Kumullus l’a accompagnée sur les aspects techniques pour lui permettre une parfaite autonomie par la suite.

 

 

Bonjour Sandrine, pouvez-vous vous présenter et nous présenter l’activité d’Axens ?

 

Bonjour Anna,

Je suis Sandrine Almuneau, chargée de Communication au sein du site Axens de Salindres et je participe actuellement en partenariat avec le sce formation et nos formateurs internes au lancement de quelques formations en e-learning.

Axens propose une gamme complète de solutions pour la transformation du pétrole et de la biomasse en carburants propres, la production et la purification des principaux intermédiaires pétrochimiques ainsi que toutes les options de traitement et de transformation du gaz naturel. Son usine salindroise, la seule en France, fabrique des catalyseurs (utilisés pour le raffinage et la purification des hydrocarbures, gaz, plastiques et biocarburants) et des adsorbants (utilisés pour la purification de gaz + rétention, captation et traitement de polluants).

 

Pour quels besoins de formation avez-vous fait appel à Kumullus ?

 

Nous réalisons de courtes formations sur le thème de l’HSE obligatoires pour notre personnel posté. Ces formations étant difficiles à organiser de par l’effectif important de salariés à former et le rythme de travail du personnel concerné, nous avons envisagé le e-learning.

 

Votre équipe a été accompagnée par Marie, notre Cheffe de Projet, au cours du développement de votre formation. Pouvez-vous nous expliquer comment cet accompagnement s’est déroulé ?

 

L’équipe Kumullus nous a d’abord présenté la méthode de travail à mettre en œuvre.

Nous avons commencé par faire plusieurs réunions pour établir le projet et savoir quels étaient les éléments nécessaires pour développer notre formation. Au début, j’avais un peu de mal à voir comment les choses allaient s’enchainer. L’accompagnement m’a permis d’y voir assez clair rapidement.

Une fois ces point éclaircis, Kumullus nous a accompagné dans le chapitrage de la formation pour nous permettre de faire quelque chose de vraiment clair pour les utilisateurs, cohérent, efficace et vivant.

Après l’organisation du déroulé de notre formation, nous avons pu décider à quels moments ajouter des animations, quizz, questionnaires, vidéos ou d’autres supports.

Nous partions d’une simple présentation ppt et du savoir de notre formatrice. Cette dernière a enregistré le discours tenu habituellement lors des formations présentielles sur le PowerPoint qu’elle avait elle-même réalisé pour cela.

Suite à la constitution de cette base, nous avons pu, avec Marie qui nous a accompagnés, établir les chapitres tels que nous les avions définis puis ajouter tous les contenus additionnels au fil de la formation.

Actuellement le module est en cours de validation, il est possible que nous y apportions quelques changements. Je trouve d’ailleurs que l’outil est très pratique pour apporter des modifications au niveau des questionnaires notamment.

Le point plus délicat est de modifier le PowerPoint de base, il faut donc apporter une vigilance particulière sur cet aspect. Il faut une validation préalable rigoureuse du PowerPoint de base qui sera utilisé. En effet,  une fois qu’il est converti au format vidéo, s’il y a une erreur de contenu sur laquelle il faut revenir, il faudra alors reprendre tout l’enregistrement.

 

Quelles sont les raisons qui vous ont poussés à recourir à l’accompagnement Kumullus ?

 

Nous n’avions aucune expérience dans la création d’une formation en e-learning et avions besoin que l’on nous accompagne à la fois sur la méthodologie à mettre en œuvre mais également sur l’outil pour une prise en main plus rapide et efficace.

 

Quels sont vos retours sur cette expérience ?

 

Marie a été très pédagogue et très claire dans ces explications. Nous avons co-construit notre formation mais elle m’a laissée effectuer toutes les manipulations en m’accompagnant à chaque étape. Pour moi, c’est LA solution idéale pour prendre en main l’outil très rapidement.

 

Le module que vous avez réalisé avec l’accompagnement de Marie a été fait à partir d’une présentation PowerPoint. Que pensez-vous de l’utilisation d’un tel format de base pour mettre une formation de vidéo interactive en place ?

 

Pour une première réalisation, cela ne s’est pas trop mal passé, même si nous nous y prendrons un peu différemment lors de notre prochaine expérience. Je pense que ça aurait été mieux de faire plusieurs petits PowerPoint à intégrer dans le module plutôt que traiter une unique présentation PowerPoint découpée par la suite. De cette manière, on peut apporter des modifications plus facilement lors de la validation du résultat final.

Concernant le format de départ, nous n’avons que cette expérience-là, peut- être d’autres supports de base seraient plus adaptés ou plus faciles à mettre en œuvre… ? A vous de nous dire…

 

Que pensez-vous du résultat obtenu par votre équipe ?

 

Le support a été diffusé à quelques managers en test et les retours sont très positifs ! Je trouve également que c’est un bon résultat final. Cependant, de mon point de vu, étant Chargée de Communication, j’aurais aimé pouvoir travailler davantage le design et l’aspect visuel.

 

Quels sont, selon vous, les points forts de l’outil auteur de Kumullus ?

 

L’outil est intuitif et facile à prendre en main. Les modifications sont faciles à mettre en œuvre.

 

Les interactivités, les systèmes de chapitrage, la disponibilité sur mobile… quels sont, selon vous, les éléments différenciants de la solution ? Et les points d’amélioration ?

 

Je ne connais pas d’autres outils de ce type donc, difficile de répondre… Mais comparé à des vidéos classiques, une vidéo ponctuée de quizz ou d’autres éléments permet d’éviter que l’utilisateur se retrouve dans la monotonie en étant passif devant une vidéo. Grace à ce format d’e-learning, Il devient acteur et, du coup, il retient forcement mieux les informations qui lui sont délivrées.

Au niveau des points d’améliorations j’aimerais que le réglage du timing des quizz ou autres animations puisse être plus précis et qu’il y ait plus d’option de mise en forme possible pour les quizz (taille de polices…) pour permettre des visuels plus sympathiques.

 

Avez-vous de nouveaux projets prévus avec l’outil Kumullus ?

 

Oui, certaines autres transformations de supports traditionnels vers du e-learning sont à l’étude. Notre Responsable de Formation qui s’occupe de mettre les projets en place nous a notamment évoqué la possibilité de transformer certaines de nos formations notamment dans le domaine du réglementaires en e-learning.

 

Est-ce que vous avez encore quelque chose à rajouter ?

 

Merci à toute l’équipe pour son professionnalisme, sa disponibilité, le partage de son savoir…

 

Merci Sandrine pour votre temps et votre retour sur cette expérience !

 

 

Envie d’en savoir plus sur l’accompagnement Kumullus ? Contactez-nous ! 

Le Blended Learning remixé ?

Le Blended Learning remixé ?

Le meilleur de deux mondes

Lorsque nous parlons d’apprentissage mixte, cela a historiquement signifié une combinaison d’apprentissage en face à face et d’apprentissage en ligne. Le concept d’apprentissage mixte a évolué et est beaucoup plus holistique que de simples combinaisons. Dans le monde d’aujourd’hui, un apprentissage réussi comprend un mélange d’éléments, y compris des techniques de communication interne et de marketing numérique, un apprentissage dirigé par des experts et virtuel, du contenu numérique à la demande, des informations techniques à l’appui. Il s’agit de l’expérience d’apprentissage et pas seulement d’une intervention ponctuelle.

Des acteurs dynamiques du marché proposent aujourd’hui des approches Blended Learning en agrégeant des solutions existantes (Skillsday, Learning Tribes) ou en proposant des plateformes de pilotage de dispositifs mixtes (Rise Up, Triboo).

Les évènements de cette année 2020 ont agit comme un accélérateur de cette tendance d’apprentissage mixte traduisant également une évolution du comportement et du profil des apprenants.

 

Le présentiel à distance

Le virus a changé la donne. Les salles de formation sont devenues virtuelles et la visioconférence est devenue l’outil de communication de proximité. En quelques semaines, toutes les formations présentielles ont été transférées derrière les écrans avec des repères d’animation complètement modifiés. Les formateurs sont devenus des experts des outils de visio et les apprenants des pros de la question dans le tchat. La programmation des formations a été entièrement revue et les agendas se sont ajustés en fonction des priorités des métiers.

Bref, la bonne vieille salle de formation n’est plus accessible qu’à distance. Dans un contexte de (r)évolution des pratiques d’enseignement et de formation, il semble important d’observer le mouvement dans son ensemble. Le curseur a bien été déplacé et le point d’équilibre reste à trouver car si les collaborateurs sont sollicités pour se former en visio quelques jours par an, comment ajuster le principe du blended learning dans ce contexte.

 

Entre deux sessions live, les formats doivent évoluer

 

Le blended learning voit son curseur déplacé soudainement d’un gros cran : le présentiel devient « distanciel live » et le distanciel asynchrone doit assurer le lien entre les sessions live. Si les dispositifs d’animation de session live en classe virtuelle ou en visio animée accélèrent leurs propositions de fonctionnalités pour maintenir l’attention des participants, qu’en est-il des modules e-learning mis à disposition le plus souvent dans l’urgence ?

 

Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de trouver des solutions pour maintenir l’engagement des apprenants. Oui, mais comment faire lorsque les budgets sont gelés et que le timing des besoins s’accélère ? La plupart du temps, les ressources pédagogiques sont disponibles. Des supports de présentations sont utilisés pour les visio, complétés par des vidéos ou des images si nécessaire.

 

L’enjeu est donc de trouver le bon format qui permettra de réunir ces ressources pédagogiques dans un module structuré, fluide et engagement pour les apprenants.

 

L’expérience d’apprentissage est ici une clé majeure dans la réussite du dispositif. Cette expérience doit proposer une organisation structurée des ressources pédagogiques, une navigation intuitive et une interactivité permanente pour maintenir l’apprenant dans le module.

 

La digitalisation des formations est enclenchée avec une urgence palpable et il est plus que jamais essentiel de concevoir des formats performants et engageants pour maintenir un lien fort avec les apprenants entre deux sessions live et ainsi permettre au Blended Learning de réussir son ajustement.

 

 

Envie de passer à l’action ?

Découvrez le videolearning interactif et apprenez comment transformer un PowerPoint en vidéo interactive ou comment créer un replay enrichi sur la base de vos sessions live.

Vous pouvez également demander une demo ou nous poser vos question en remplissant notre formulaire de contact !

Créer des formations vidéo interactives à partir de vos présentations PowerPoint avec Kumullus

Créer des formations vidéo interactives à partir de vos présentations PowerPoint avec Kumullus

Nous faisons face à un constat simple : ces dernières années et en 2020 plus que jamais, la digitalisation des formations s’accélère. Dans ce contexte, comment accompagner les équipes de formation à produire et exploiter de nouveaux formats ? Comment piloter les investissements en ressources financières et humaines ?

 

Les acteurs du digital learning ont un rôle clef à jouer dans l’accompagnement de cette transition. Riche de ce que nous avons pu proposer à plus de 300 entreprises utilisant activement notre solution, notre but est aujourd’hui de vous montrer qu’avec les bons outils et bien accompagnés, vous pouvez opérer cette transition sans investir des montants colossaux ou des semaines de travail. Pour commencer, vosu allez découvrir comment et pourquoi utiliser une présentation PowerPoint pour en faire un contenu attrayant, enrichi et engageant.

 

Faire face à un besoin urgent de digitaliser vos formations et un manque de ressources

 

La contrainte majeure dans la numérisation des formations est la transformation des ressources existantes en expérience digitale. La production de nouveaux contenus adaptés aux contraintes du digital coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros et/ou représente des semaines de travail. 

 

Mais existe t-il un moyen de ré-utiliser vos ressources pédagogiques actuelles, vos supports de formation powerpoint pour créer des parcours en digital learning ?

 

Nous vous proposons de vous guider pour transformer vos supports actuels en module de vidéo learning interactif, expérience d’apprentissage très engageante pour vos apprenants.

 

Engager vos apprenants, même à distance, grâce à la vidéo interactive

 

La passivité de l’apprenant devant son écran est palpable. Le formateur n’est pas là pour le stimuler et le groupe pour le mobiliser. Le résultat est sans appel depuis de nombreuses années, le taux d’engagement des apprenants sur les plateformes e-learning baisse constamment.

 

Pour maintenir l’attention et renouveler les cycles de concentration, notre solution permet d’ajouter des interactivités sur les vidéos et contenus animés. Ces interactivités permettent de maintenir l’apprenant dans son module en lui proposant des contenus additionnels (photos, vidéos, pdf, contenu 360°…), des fiches pratiques, des quiz et des activités pédagogiques (quiz, textes à trou, vrai ou faux, classer l’image…). De plus, vous pourrez créer un parcours personnalisé grâce à des scénarios à embranchement et faciliter la complétion de vos modules de formation en les organisant par chapitres. 

 

Créer un contenu de qualité avec des outils simples

 

Concrètement, pour réaliser une vidéo interactive à partir d’un PowerPoint, quelques outils suffisent : PowerPoint (ou équivalent), une licence Kumullus et votre ordinateur. 

 

A partir de votre support en slides, vous ajouter des illustrations et des animations dans Powerpoint comme pour un format présentiel. Vous pouvez ensuite directement enregistrer votre voix off en la synchronisant avec vos slides et vos animations pour en faire un format vidéo mp4. Sur ce format vidéo, dans Kumullus, vous découpez la vidéo par chapitre pour permettre de naviguer dans le module. Vous ajoutez ensuite vos interactivités avec vos activités pédagogiques directement sur les animations de slides.

 

Vous pourrez également personnaliser votre module en choisissant vos couleurs, en incrustant du texte ou des images ou encore en affichant différents types de messages à vos apprenants suivant leurs parcours. 

 

Vous obtiendrez un module de formation vidéo interactif intégrant toutes vos ressources pédagogiques proposant à vos apprenants une expérience d’apprentissage innovante et engageante. Vous pourrez exporter votre module au format SCORM pour le déposer sur votre LMS ou bien le partager via des liens de publication ou d’embedding sur vos pages web.

Et tout cela, vous pouvez le faire à partir de 95€ par mois en vous abonnant à l’outil auteur de Kumullus.

 

Un accompagnement personnalisé pour rendre vos équipes opérationnelles et autonomes sur cette modalité

 

Employer un nouvel outil de conception et/ou de diffusion peut faire peur, surtout lorsqu’on a été habitué à certains formats pendant plusieurs années. L’accompagnement est donc essentiel. Chez Kumullus, nous vous proposons deux niveaux d’accompagnement pour vous rendre autonome.

 

Le premier niveau inclus dans l’abonnement propose un onboarding pour chaque nouvel utilisateur, des ressources d’aide et de conseils de production de contenu et de conception sur la plateforme et un chat disponible à tout moment pour poser toutes vos questions.

 

Le deuxième niveau qui propose des ateliers de co-conception et d’intégration pour faire les premiers modules ensemble. Un travail à quatre mains qui permet en quelques heures de guider votre équipe sur les premiers pas, de partager les bonnes pratiques et d’opérer un transfert de compétence.

 

Vous souhaitez plus d’informations ? une démo de notre solution ?

Nous sommes là pour vous.

Comment créer facilement un contenu vidéo interactif ?

Comment créer facilement un contenu vidéo interactif ?

Une personne retient généralement 10% de ce qu’elle lit, 20% de ce qu’elle entend , 30% de ce qu’elle voit et 50% de ce qu’elle voit et entend (d’après une étude menée par le chercheur canadien Thierry Karsenti, spécialisé dans l’application des T.I.C. à l’éducation). Pour faire passer une information, que ce soit à des clients dans le cadre d’une communication sur un produit ou à des collaborateurs dans le cadre d’une formation, le meilleur moyen pour qu’elle soit retenue est la vidéo. Cependant, dans une culture de zapping et d’ultra-sollicitation, la vidéo seule est insuffisante : 5% des gens arrêtent de regarder une vidéo après 1 minute et 60% après 2 minutes. C’est pour cela qu’un bon moyen pour garder l’engagement des spectateurs est d’utiliser la vidéo interactive. 

 

Pour créer un contenu vidéo interactif, il vous faut tout d’abord une vidéo. La vidéo peut faire peur car elle nécessite souvent beaucoup de temps et d’argent pour être produite : il faut écrire les scénarios, organiser les tournages, réaliser le montage, etc. Mais si vous n’avez ni le temps, ni le budget, ne vous inquiétez pas ! On vous livre quelques petits conseils pour créer des vidéos rapidement, facilement et en minimisant vos dépenses !

 

Comment créer un contenu vidéo facilement ?

 

Si vous souhaitez créer vos vidéos vous-mêmes, il vous faut un peu d’organisation. En effet, si vous partez avec votre caméra sous le bras en vous disant que vous saurez quoi dire et quoi filmer quand elle sera allumée, vous risquez d’aller droit dans le mur. 

Pour qu’une vidéo soit impactante, il faut qu’elle soit bien construite. Pour cela, réfléchissez à l’avance à l’objectif de votre vidéo : à qui s’adresse-t-elle ? Quel est son but (vendre un produit, former un nouveau collaborateur, faire réfléchir un public) ? 

Une fois que vous aurez ces éléments, il vous faudra écrire un scénario. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez pas besoin d’un scénario de 100 pages digne des plus grands réalisateurs hollywoodiens pour que votre vidéo ait de l’impact ! Quelques lignes peuvent suffire. L’important, c’est de savoir où vous allez ! Si vous et vos collaborateurs devez parler dans votre vidéo, il est important d’écrire les scripts à l’avance, afin que chacun sache quoi dire précisément.

Une fois que tout ça est en place, vous pouvez filmer ! Vous n’aurez pas besoin d’avoir de matériel spécifique pour cette étape, vos smartphones suffiront largement ! (Petit tip : pensez à filmer en mode paysage, ça rend mieux !).

Maintenant que vous avez votre vidéo, il vous suffit de la monter ! Certains logiciels gratuits tels que iMovie ou MovieMaker sont assez simple d’utilisation et vous permettront d’obtenir un rendu correct en un temps limité.

 

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, ne vous inquiétez pas ! Il existe beaucoup d’outils en ligne ou sur mobile qui peuvent vous aider à réaliser et monter vos vidéos très simplement. Par exemple, les applications mobiles Kannelle ou Storyfox sont conçues pour être intuitives et faciles d’accès. Vous serez ici guidés du début à la fin de la création de votre vidéo, et n’aurez qu’à suivre les indications données par les applications. Bien sûr, tous les éléments sont personnalisables, vous pourrez donc créer la vidéo que vous souhaitez. Avec un montage automatique, votre vidéo sera prête en un rien de temps !

 

Comment réutiliser ses contenus ?

 

Si vous ne souhaitez pas créer de nouveaux contenus vidéos, vous pouvez aussi réutiliser les contenus que vous avez déjà.

 

En ce moment, de plus en plus de conférences et de tables rondes sont faites en ligne afin qu’elles soient accessibles à tous, ce sont des webinaires. Il est possible d’enregistrer ces webinaires et d’en diffuser un replay. Ce sont des contenus vidéos qui nécessitent très peu de travail et qui peuvent très bien être réutilisés. 

 

Un autre type de contenu que vous pouvez utiliser sont les présentations PowerPoint. Envoyées à des collaborateurs ou à des clients, ces présentations ne connaissent pas beaucoup de succès car elles contiennent trop de slides ou ne sont pas assez attractives à lire. Beaucoup se contentent de les télécharger mais ne les ouvrent jamais. C’est pour cela que les transformer en vidéo est une bonne solution ! Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit d’enregistrer votre diaporama avec une voix off, de faire défiler les animations, et vous aurez une vidéo prête à être utilisée en un temps record.

 

Rendez vos contenus interactifs !

 

Une fois que vous avez votre vidéo, vous pourrez la transmettre à vos clients et à vos collaborateurs et l’effet sera garanti !

 

Mais si vous souhaitez booster l’engagement de vos spectateurs sur vos vidéos et être sûr(e) qu’ils ne décrochent pas au bout de quelques minutes, essayez d’y ajouter de l’interactivité ! Avec l’outil K.Air, rien de plus simple. Vous pourrez chapitrer votre vidéo et y ajouter des documents complémentaires ainsi que des activités pédagogiques en quelques clics. 

Le DIY (do it yourself) au secours de la formation continue

Le DIY (do it yourself) au secours de la formation continue

L’organisation du domaine de la formation professionnelle connait depuis quelques mois des changements majeurs dans un contexte de crise sanitaire et de modification de l’écosystème tout entier. Les formations présentielles ne peuvent plus être dispensées dans de bonnes conditions. Les entreprises et les organismes de formation doivent donc se réorganiser et se tourner massivement vers le digital pour proposer des nouveaux formats et maintenir le cap dans la tempête.

Dans ce contexte si particulier, une des clés de la transformation pourrait venir d’un phénomène croissant et observé depuis bien longtemps dans les loisirs créatifs ou le digital avec le No Code : le DYI ou Do It Yourself. Cette tendance forte souligne l’émergence d’une génération de profil appelés les « MAKERS ».

Les directrices et directeurs de formation sont unanimes, les métiers de la formation vont devoir se réinventer à vitesse forcée. Le digital, de plus en plus présent dans les dispositifs de formation, est une des clés de cette résilience. Les cursus d’école comme Le Bahut ou Les Masters en DLM de l’université de Paris Nanterre marquent l’émergence de nouveaux profils qui positionnent le digital learning au cœur de la machine de formation. Ces nouveaux venus viennent grossir les rangs de ceux qui, déjà en place, accordent de plus en plus de crédit à la création de modules et de parcours en mode DYI.

Qui aurait pu croire, il y a encore quelques années, que 80% des collaborateurs d’une entreprise du secteur tertiaire sachent créer un support sur power-point, mêlant des images, des textes et des animations.

Dans un contexte de restriction budgétaire forte, de nécessité de digitaliser les formations à marche forcée, la capacité d’évoluer vers une démarche de « makers » est une clé de succès pour tous les départements de formation des entreprises : « je dois désormais apprendre à faire moi-même pour poursuivre mes activités de formateur et maintenir le lien avec les communautés d’apprenants ». La transformation de la matière brute en présentation animée va devenir la clé de la productivité dans le digital learning.

L’idée est de pouvoir créer, avec des outils intuitifs, des expériences d’apprentissage performantes et engageantes pour les apprenants. La transposition des compétences de « Makers » au digital learning passent par l’utilisation des nombreux outils auteurs mis à disposition sur le marché.

La création de vidéos pédagogiques interactives, de séquences de quiz animés ou serious game peuvent désormais se faire en autonomie et apporter une réponse solide aux concepteurs pédagogiques. Et si la maîtrise du bricolage vient en pratiquant, il en va de même dans le domaine du digital learning.

Alors, retroussons nos manches pour entrer avec énergie dans cette nouvelle ère.

Envie de passer à l’action ? Apprenez comment transformer un PowerPoint en vidéo interactive comme Pascal Chirat directeur l’agence de formation à distance Training Day qui vient de produire des modules innovants pour la célèbre marque de cosmétiques Guerlain.

Convaincus ? Demandez une démo de l’outil Kumullus !