Avec l’essor du e-learning, la conception de contenus pédagogiques pouvant être consultés à distance via les outils du numérique, se développe. En effet, les avantages de la formation à distance sont nombreux, par son accessibilité, sa flexibilité horaire, son fonctionnement par modules, son caractère ludique… Cependant, proposer une formation e-learning qui répond aux besoins des apprenants et garantit leur engagement reste un enjeu de taille. Dans cet article, nous vous révélons les 5 règles fondamentales à connaître, en tant que concepteur pédagogique e-learning, pour engager vos apprenants à tous les coups.

1 – Les neurosciences

Les avancées récentes en neurosciences offrent de nombreuses pistes qui peuvent être utilisées par les concepteurs pédagogiques e-learning. En l’occurrence, les découvertes sur les méthodes d’apprentissages sont de précieuses ressources desquelles il peut être intéressant de s’inspirer.

L’interactivité

Les recherches ont montré qu’une notion sera mieux assimilée si l’apprenant est sollicité. C’est alors la mémoire de l’action qui est mobilisée. Cette mémoire de l’action est considérée comme une forme de mémoire épisodique. Il s’agit du type de mémoire qui permet de se remémorer les événements passés (par exemple, le plat que vous avez cuisiné la veille) ou les événements programmés (par exemple, vos prochaines vacances). Elle permet une mémorisation plus profonde que si l’apprenant assistait simplement à la formation. Ces recherches nous invitent alors à réfléchir sur les différents moyens de solliciter l’apprenant à travers une formation e-learning. Serious game, modules à embranchement, storytelling, mises en situation, les possibilités sont nombreuses !

La variété des sujets

Les travaux en neurosciences ont également montré que s’il y a plusieurs sujets que l’apprenant doit assimiler, il bénéficie d’un meilleur apprentissage s’ils sont traités conjointement plutôt que de manière isolée. Si le fait d’entremêler une notion complexe avec une notion plus simple permet une meilleure assimilation, elle sera également plus stimulante pour l’apprenant.

La capacité d’attention

Le cerveau d’un adulte est capable de fournir une attention pendant 10 à 20 minutes. Il faudra alors veiller à  la longueur des contenus afin de s’assurer que les apprenants ne décrochent pas en cours de formation et ne souffrent pas d’une surcharge cognitive. Son attention est particulièrement précieuse, puisqu’elle permet la compréhension ; la compréhension permet l’apprentissage ; l’apprentissage permet la mémorisation.

2 – Le public cible

Lorsque vous travaillez sur de la conception pédagogique e-learning, la première question à se poser est : « Qui va recevoir la formation ? ». En effet, le public cible va déterminer le contenu de la formation et le ton de celle-ci, selon :

  • Son secteur d’activité
  • S’il est interne ou externe à l’entreprise
  • Son niveau concernant le domaine de la formation
  • Son niveau concernant celui du numérique
  • Son âge
  • Sa langue
  • Sa motivation

Ces critères influenceront votre manière de créer les modules de formation pour pouvoir les adapter aux besoins et aux attentes des apprenants. Par exemple, pour un même sujet de formation, on peut imaginer plusieurs modules avec des niveaux de difficulté différents pour s’adapter au niveau hétérogène du public cible. Ainsi, ceux dont le niveau est plus faible pourront se concentrer sur les informations basiques afin d’atteindre les objectifs pédagogiques, lorsque ceux possédant plus de connaissances en la matière pourront progresser avec un module plus avancé. Pour ce faire, il peut être judicieux de s’interroger sur les différents facteurs énumérés pour récolter le maximum de données possible.

3 – Le contenu

Le contenu de la formation est sans doute ce qui interroge le plus naturellement le concepteur pédagogique, mais les différents éléments à considérer n’en sont pas particulièrement évidents.

Le type de formation

Il s’agira de déterminer s’il est sujet d’un module obligatoire (autour de la RGPD, par exemple), d’un module technique ou encore d’un module de stratégie d’entreprise. Selon son type, l’implication des apprenants peut différer et il sera important d’adapter sa formation en fonction.

L’essentiel

Le risque est de vouloir aborder trop d’éléments dans sa formation. Il convient plutôt de ne conserver que le nécessaire afin que les apprenants aient plus de chance d’intégrer les informations correspondant aux objectifs pédagogiques et que le temps du module ne soit pas trop étendu.

La structure du contenu

Il est important de fournir un cadre aux apprenants pour qu’ils aient des repères temporels et organisationnels. De cette manière, il est plus aisé pour eux de conserver leur engagement sur la durée. Élaborer un schéma d’interactivité pour structurer la formation peut être bénéfique afin que l’organisation du module soit claire pour vous comme pour les apprenants. De cette manière, vous pourrez visualiser vos différents chapitres et les informations à aborder à chaque étape. Par exemple, dans l’introduction apparaîtront le message de bienvenue, l’explication des modalités, les objectifs pédagogiques, ainsi que les parties qui composent votre formation. De cette manière, les apprenants auront les repères nécessaires pour effectuer la formation convenablement.

Les activités

Au-delà du fait de réactiver le cycle d’attention des apprenants, les activités pédagogiques répondent à certains objectifs (de diagnostic, d’entraînement, de contrôle de progression ou de validation d’acquis, par exemple). Il est alors judicieux de garder à l’esprit le but final de l’activité au moment de la concevoir et de définir l’instant où elle sera proposée.

4 – La présentation

La manière dont la formation sera présentée à vos apprenants est également primordiale. Au-delà de la qualité des informations transmises dans la formation et étudiées lors de l’étude du contenu, il s’agira de proposer un module attractif et répondant aux besoins du public.

Le visuel

Outre la charte graphique à respecter, il s’agit de soigner le design de la formation. Cela peut sembler secondaire, mais un visuel attractif permettra un meilleur engagement de la part de l’apprenant. Aussi, une présentation homogène permettra de mieux visualiser les informations et donc de mieux les intégrer.

Le déploiement

Les supports sur lesquels pourra être consultée votre formation sera importante afin de penser le résultat final. Par exemple, s’il est possible de la consulter sur téléphone portable, il faudra penser à éviter d’incruster trop de texte et à placer des vignettes d’interactivité assez grandes pour qu’ils puissent accéder aux différents contenus sans difficultés. Aussi, suite à la réglementation RG2A, il pourrait être judicieux de réfléchir à la possibilité d’inclure des sous-titres, si la formation est ouverte à des personnes malentendantes ou s’exprimant dans des langues différentes.

Le feedback

Fournir un retour sur les résultats obtenus est nécessaire pour permettre aux apprenants d’identifier leurs points forts et leurs points d’amélioration afin de progresser.

5 – Les différents types d’objectifs

Avoir conscience des différents types d’objectif de l’apprenant au moment de concevoir du contenu pédagogique e-learning est également essentiel afin d’orienter sa formation.

Objectif de maîtrise

Il s’agit du type d’objectif vers lequel on aimerait que nos apprenants se dirigent, afin qu’ils puissent vraiment tirer profit des enseignements et progresser. C’est celui qui permet simplement de chercher à comprendre les notions et de les apprendre.

Objectif de performance

Il s’agit du type d’objectif que possède une grande partie des apprenants de manière plus ou moins consciente. C’est celui qui les entraîne à vouloir faire un sans faute et être le meilleur. Si certains peuvent le considérer comme une source de motivation, cela peut causer des difficultés dans un cadre d’apprentissage, car l’erreur est moins aisée à accepter.

Le défi en tant que concepteur pédagogique e-learning est donc de parvenir à instaurer dans ses formations un environnement où l’échec est considéré comme bénéfique, car il permet d’avancer. Les feedbacks apparaissant dans vos formations seraient alors plus efficaces s’ils encourageaient les prises de risques et l’effort plutôt que le résultat en soi, afin de les aider à changer de type d’objectif.

Conception e-learning : en résumé

La conception pédagogique e-learning demande de s’interroger à la fois sur le fond et la forme de la formation, ses destinataires, leur manière d’apprendre et de concevoir l’apprentissage. Les éléments abordés précédemment offrent alors quelques pistes afin de réaliser cet exercice, mais ils ne sont évidemment pas exhaustifs au vu de la passionnante complexité du sujet.

Vous voulez en savoir plus sur K.Air, l’outil auteur #1 de Video Learning Interactif ? Testez Kumullus gratuitement pendant 7 jours ou bien réservez une démo de l’outil afin d’être accompagné lors de sa prise en main.

Recevez maintenant votre Livre Blanc gratuit !

Recevez maintenant votre Livre Blanc gratuit !

Découvrez en quoi la vidéo interactive booste la performance du Digital Learning.

Vous avez reçu le Livre Blanc sur votre boîte mail !