Au cours de l’année 2020 l’attribution et l’organisation des ressources de formation ont été sérieusement modifiées. La crise sanitaire a poussé les organismes de formation et les entreprises à réattribuer leurs ressources vers une offre bien plus digitalisée. Avec 32% des entreprises proposant une offre de formation en blended learning et 19% totalement digitale, l’offre de formation en présentiel n’est plus majoritaire. Bien que la diversification des ressources de formation demande des efforts organisationnels aux entreprises, elle permet également de décupler l’impact de la formation sur les apprenants.

 

Des ressources toujours plus digitales

 

Avant toute chose, que considère-t-on comme une ressource de formation ? Cela représente l’ensemble des éléments nécessaires à la création d’un parcours de formation. On considère comme ressource toutes les personnes nécessaires au parcours de formation, les budgets ou encore tout ce qui va être de l’ordre du contenu (visuels, vidéos, scripts…).  Les ressources sont donc nombreuses, d’où la nécessité d’avoir une bonne maitrise de celles-ci, notamment les ressources digitales qui sont de plus en plus variées.

La crise sanitaire a précipité les entreprises vers la digitalisation de la majorité de leur offre de formation. Ainsi, de nombreux contenus digitaux se sont développés, comme les Webinaires, les classes virtuelles ou encore la montée en puissance de la vidéo interactive. Cette tendance s’explique par la situation actuelle mais ce n’est pas le seul argument mis en avant par les professionnels de la formation. En effet, les ressources e-learning sont reconnues pour leur efficacité pédagogique mais aussi pour la flexibilité qu’elles apportent aux professionnels de la formation et apprenants. , les professionnels de la formation ont quant à eux accès aux feed-back et au niveau de satisfaction de chacune de leur formation e-learning.

Le coût est également un critère important et pris en compte par les formateurs. Le contenu de formation digital est moins couteux à produire mais il est aussi réutilisable et modifiable à faible coût, ce qui n’est pas le cas de la formation en présentiel.

On notera néanmoins que la formation 100% digitale et asynchrone reste minoritaire. Dans beaucoup de situations, le blended learning est donc privilégié afin de conserver une partie de la formation en présentiel (ou éventuellement en classe virtuelle) tout en mettant en place une partie digitale asynchrone dès lors que le sujet le permet.

 

 

Les leviers à activer pour optimiser la motivation de ses apprenants

 

La question de l’engagement des apprenants est un sujet important lors de la création d’un parcours de formation. Les modules de formation doivent être pensés pour l’apprenant avec pour objectif que celui-ci complète son module. La complétion est un objectif important, mais il faut également tenir compte de la rétention de l’information du côté de l’apprenant. Si ce dernier complète sa formation sans pour autant retenir les informations essentielles, le module sera un échec.  Plusieurs éléments permettent d’accroitre la motivation des apprenants :

  • Un accompagnement personnalisé pendant la période de formation. Le tutorat est l’occasion de faire le point sur sa formation mais c’est aussi le moment de discuter avec un expert. Le tuteur de formation peut proposer des retours d’autant plus pertinents s’il a accès aux remontées statistiques de l’apprenant. Ces dernières permettent d’orienter l’accompagnement dans un sens ou dans un autre. Le tutorat crée un environnement sécurisant pour l’apprenant qui facilite l’apprentissage. Ce moment est l’occasion pour l’apprenant de se débloquer sur certaines difficultés qui pourraient le démotiver dans son parcours de formation.

 

  • Proposer une formation certifiante est un bon moyen de motiver l’apprenant à compléter son module. La valeur ajoutée pour l’apprenant est d’autant plus forte grâce à la certification, elle lui permet de monter en compétence et améliore sa valeur sur le marché du travail. Ces certifications peuvent prendre plusieurs formes : elles peuvent être des certifications reconnues par le RNCP ou bien prendre la forme d’une certification interne avec un PDF ou un badge à télécharger à la fin d’un module de formation.

 

  • Le choix du contenu de la formation est enfin essentiel à l’engagement des apprenants. Ce dernier doit répondre à plusieurs critères afin d’être pertinent. Il doit avant tout répondre aux problématiques métier de l’apprenant afin d’intéresser et capter l’attention sur la durée. La diversité des contenus (dont nous parlerons plus bas) est également un très bon moyen d’engager ses apprenants dans une formation qu’ils soient en e-learning ou en présentiel. Le format du contenu est également un point clé de l’engagement. Les nouvelles technologies e-learning permettent de dynamiser le contenu, on peut ici citer le videolearning interactif proposé par notre solution Kumullus.

 

 

Optimiser ses ressources de formation pour décupler l’impact de l’apprentissage

 

Comme vu plus haut, les modalités de formation sont de plus en plus nombreuses. Cette croissance s’explique par la demande toujours plus forte de contenus digitaux mais aussi par la diversification des contenus de formation. L’organisation de ces différentes ressources devient donc un facteur clé de succès afin que ce soit bénéfique pour les apprenants et les formateurs. Sans cette maitrise des contenus learning, la satisfaction des apprenants pourrait être fortement impactée.

 

Mettre à profit la diversification des contenus de formation

Videolearning interactif, serious Game, e-learning, mobile learning… Ces dernières années ont été synonymes du développement de nouvelles solutions de formation toujours plus innovantes.

Cette diversification des modes de formation a favorisé l’apparition et le développement du blended learning. Le blended learning est un dispositif de formation qui associe plusieurs modalités de formation, à la fois digitales et présentielles, pour ainsi offrir la meilleure expérience possible à l’apprenant. Cette technique de formation est toujours plus plébiscitée par les entreprises grâce notamment à la flexibilité qu’elle apporte au formateur et à l’apprenant.

Dès lors, comment valoriser cette diversification des contenus de formation ?

  • Trouver le bon équilibre entre formation synchrone et asynchrone. La formation synchrone reste aujourd’hui un grand pan de l’offre des entreprises. Mais cet apprentissage a souvent besoin d’être complété par un apprentissage asynchrone. Pour trouver cet équilibre il est essentiel d’échanger avec ses apprenants afin d’en savoir plus sur leurs attentes.

 

  • Revaloriser les formations synchrones en les enregistrant. Les contenus synchrones sont plus difficiles à valoriser que les contenus de formation asynchrones. L’enregistrement de celle-ci est ainsi une façon de faire d’une pierre deux coups. Cette dernière peut d’ailleurs être enrichie par la suite grâce à des interactivités (Jeux, documents, Feed-Back…) pour engager jusqu’à quatre fois plus ses apprenants.

 

  • Mettre la technologie au service de l’apprenant, et non l’inverse ! Les parcours de formation doivent être plus étudiés qu’ils ne l’étaient avant. Chaque ressource doit apporter une valeur ajoutée afin d’optimiser chaque formation. Le parcours de formation doit trouver son juste milieu entre formation externe et interne, e-learning et présentiel ou encore formation individuelle ou en groupe.

 

  • Sélectionnez judicieusement vos contenus. Diversifier ses contenus de formation est une chose, proposer du contenu pertinent et original en est une autre. Afin de valoriser pleinement ces différentes ressources de formation, sélectionnez bien votre contenu. Faire de la veille est ici un très bon moyen de valoriser correctement ses contenus. Prenons l’exemple actuel de l’audio learning qui se développe massivement et qui répond à de nouvelles contraintes des apprenants d’aujourd’hui comme le manque de temps pour se former.

 

Bien que la diversification des contenus, ressources de formation soit un atout pour les parties prenantes, cela nécessite une organisation adéquate pas toujours évidente à trouver. Maitriser son plan de formation devient alors un levier d’efficacité et d’impact.

 

Centraliser son plan de formation pour maitriser ses ressources

La diversification des ressources de formation peut être un casse-tête pour les entreprises, plus les ressources sont nombreuses, plus il est difficile de les centraliser. L’écosystème de la formation se compose certes de nombreux contenus de formations internes et externes, mais il faut également considérer tout ce qui se rattache au budget, aux statistiques ou encore à tout ce qui est de l’ordre de la post-formation.

 

La centralisation des plans de formation est donc un élément qui permettra de faciliter la gestion et l’optimisation de cet écosystème, c’est d’ailleurs ce que propose la solution Empowill, cette dernière vous permet de centraliser toutes vos formations (qu’elles soient internes ou externes !), d’établir des budgets précis et des tableaux de bords centralisés avec tous vos indicateurs clés. Cet outil est d’autant plus utile qu’il permet de créer un plan prévisionnel depuis une seule interface, il est également bien plus simple de recueillir les feed-back des apprenants puisque tous les éléments sont centralisés.

Logo Empowill

Logo d’empowill

La maitrise du plan de formation est un axe crucial de réussite, il doit donc être travaillé judicieusement. Cette organisation approfondie permettra ainsi aux professionnels de la formation de profiter pleinement de la puissance de toutes les nouvelles modalités de formation et donc d’optimiser le résultat pour l’apprenant.

PRÊT(E) À REVOLUTIONNER VOS FORMATIONS ?Demandez une démo de notre outil !

Découvrez Kumullus et comment créer des vidéos interactives, chapitrées et scénarisées très simplement à partir de tous vos supports et booster l’engagement de vos apprenants.